Billets et abonnements
Direction artistique
15777
page-template-default,page,page-id-15777,wp-custom-logo,theme-bridge,bridge-core-2.2.3,woocommerce-demo-store,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-3,qode-theme-ver-26.7,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-15924,elementor-page elementor-page-15777
 

Johanne Couture

Johanne Couture a étudié le clavecin au Conservatoire de musique du Québec à Chicoutimi et au Sweelinck Conservatorium d’Amsterdam avant de compléter un doctorat en interprétation à l’Université McGill. Elle a été boursière de plusieurs organismes dont les Jeunesses musicales du Canada, l’Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Early Music Festival d’Halifax, l’Université McGill. (Prix d’excellence Max Stern Fellowship) et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSHC). Toujours boursière du CRSHC, Johanne Couture a poursuivi des recherches postdoctorales sur la musique française pour clavecin au XVIIe siècle.

Johanne Couture se produit régulièrement en concert en tant que soliste et chambriste ainsi qu’au sein de divers ensembles. On a pu l’entendre également sur les ondes de Radio-Canada (FM). Comme claveciniste et répétitrice, elle a participé à bon nombre de productions d’opéras baroques. En 2003, sous étiquette early-music.com, Madame Couture a enregistré un disque de musique française pour clavecin et les critiques se montreront unanimement favorables, allant jusqu’à lui accorder 5 étoiles dans la revue Goldberg.

Membre fondatrice et claveciniste de la société de concert les Plaisirs du clavecin, Johanne Couture s’est vu attribuer, en 2011, le grand prix Ville de Gatineau – Contribution et dévouement culturel. Johanne Couture a travaillé plusieurs années dans les milieux d’enseignement collégial et universitaire comme accompagnatrice et chargée de cours. Conseillère pédagogique pour la musique au sein de la Commission scolaire des Draveurs (2010-2015), elle enseigne aussi depuis l’hiver 2010 au Conservatoire de musique de Gatineau.

Vincent Lauzer

Nommé Révélation Radio-Canada 2013-2014 et Découverte de l’année au Gala des Prix Opus 2012, le flûtiste à bec Vincent Lauzer est diplômé de l’Université McGill où il étudie avec Matthias Maute. Il est le directeur artistique du Festival international de musique baroque de Lamèque, au Nouveau-Brunswick, et le co-directeur des Plaisirs du clavecin. Son enregistrement des concertos de Vivaldi avec Arion Orchestre Baroque s’est mérité, en octobre 2018, un Diapason d’or décerné par le célèbre magazine français Diapason.
Lauréat de nombreux premiers prix lors de concours nationaux et internationaux, il se mérite la prestigieuse bourse de carrière Fernand-Lindsay 2015 remise par la Fondation Père Lindsay à un jeune musicien pour le développement d’une carrière internationale. On lui décerne le prix Béatrice-Kennedy-Bourbeau lors du Prix d’Europe 2015. En 2012, il remporte le premier prix du Tremplin (Concours de musique du Canada) ainsi que le « Career Development Award » du Women’s Musical Club of Toronto. Il est le lauréat du Premier prix et du Prix du public au Concours International de flûte à bec de Montréal 2009.
Vincent fait partie des ensembles Flûte Alors! et Les Songes, deux ensembles de la relève montréalaise en musique ancienne, avec lesquels il a la chance de se produire dans le cadre de plusieurs tournées au Canada. Il se produit comme soliste avec Arion Orchestre Baroque, La Bande Montréal Baroque, l’Orchestre symphonique de Montréal, le Pacific Baroque Orchestra et les Violons du Roy. Il joue dans plusieurs séries et festivals d’envergure au Canada et aux États-Unis, de même qu’au Mexique, en France, en Allemagne, en Espagne et en Belgique.
Vincent enseigne à l’Université du Québec à Montréal, au camp musical CAMMAC, à la Société de flûte à bec de Montréal, à la Société de flûte à bec de l’Outaouais, pour le Toronto Early Music Players Organization et à l’École des Jeunes de l’Université de Montréal.